La Péla, la tartiflette de nos montagnes

| |

En Haute-Savoie, à base de pommes de terre, d’oignons et de reblochon on prépare depuis longtemps la pela « poêlée ». Ce plat paysan et rustique issu des Aravis se prépare dans une poêle à manche très long que l’on nomme péla (la pelle). Fait avec des restes de fromage, il est également surnommé « fricassée de reblochon ». 

C’est le Syndicat interprofessionnel du Reblochon qui remit au goût du jour cette recette dans les années 80 en lançant la tartiflette. Elle tire son nom de  » tartiflâ « , la pomme de terre en savoyard. Directement inspirée par la pela, elle comporte en plus des lardons et du vin blanc, et se réalise au four. 

Tartiflette ou péla, dans tous les cas, c’est la qualité du reblochon qui fait le bon goût du plat ! Qu’il soit fermier (reconnaissable grâce à sa pastille vert) ou laitier (pastille rouge), ce fromage de Savoie particulièrement savoureux et fondant gagne à être connu. 

Si vous trouverez facilement ce plat à la carte des restaurants des stations de ski (pensez à faire une réservation pendant la haute saison), certains d’entre vous préféreront se mettre aux fourneaux. Alors voici la recette, bonne préparation ! 

La recette 

Ingrédients (pour 6 personnes) : 

  • 1 Reblochon fermier 
  • 2 ou 3 oignons émincés 
  • 1 kg de pommes de terre fermes 
  • 250 grs de lardons fumés 
  • Beurre, huile, sel, poivre 

Temps de préparation : 25 minutes 

Temps de cuisson : 40 minutes 

Préparation : 

  • Faites revenir les oignons jusqu’à ce qu’ils dorent dans un mélange beurre / huile 
  • Réservez, et dans la poêle, faites griller légèrement les lardons 
  • Pendant ce temps, coupez en rondelles les pommes de terre 
  • Réservez avec les oignons, les lardons 
  • Faites rissoler les pommes de terre (toujours dans la même poêle) 
  • Quand les pommes de terre sont rissolées (mais pas cuites), mélangez oignons et lardons, et couvrez 
  • Poursuivez la cuisson à feu doux pendant 20min 
  • Cinq minutes avant la fin de la cuisson des pommes de terre, disposez votre reblochon coupé en deux sur les pommes de terre et laissez fondre. 
      

Notre conseil : ce plat est à déguster avec une bonne bouteille de blanc type Roussette 

Précédent

Une journée avec un nivoculteur : « C’est un métier exigeant, mais réellement passionnant »

Skier avec son bambin : le baby snow

Suivant