Le soleil de montagne : tout savoir pour s’en protéger

| |

Un séjour au ski, c’est la promesse de moulte bienfaits : le grand air, l’ensoleillement, l’exercice physique sont bénéfiques aux grands comme aux petits. Attention toutefois aux effets sur l’organisme d’une trop forte exposition au soleil ! Les coups de soleil et les troubles visuels menacent celles et ceux qui ne se protègent pas suffisamment sur les pistes. Les préparatifs d’un séjour à la montagne reposent donc aussi sur la lecture de quelques conseils ski indispensables à des vacances sereines.

Pourquoi porter une attention particulière à la protection solaire au ski ?

Notre organisme a besoin de soleil, nous le sentons instinctivement. Quelques minutes d’ensoleillement par jour sont excellentes pour le corps et le moral ! Et pourtant, une exposition inconsidérée au soleil est nocive : brûlures de la peau ou douleurs des yeux sont des signaux d’alerte pour signifier que le corps a subi une agression.

Tapis de neige photographié prêt du sol, avec un rayon de soleil qui la fait briller.

Plusieurs facteurs augmentent les effets indésirables du soleil tels que :

  • L’altitude
  • La réverbération sur la neige

En effet, en montagne, l’atmosphère filtre moins les ultraviolets : le corps est donc davantage agressé. On additionne à cela la réverbération de la neige.  

Le tapis blanc formé par la neige réfléchit les rayons lumineux et produit une source d’ensoleillement indirect pour l’organisme bien supérieure aux bords de mer.

Aux sports d’hiver, le froid atténue la sensation de chaleur due à l’exposition au soleil, c’est pourquoi bon nombre de vacanciers ne réalisent pas les risques encourus à skier sans écran solaire. Par beau temps, il est bien agréable de passer sa journée sur les pistes, déjeuner en plein soleil ou s’offrir une petite sieste sur une terrasse plein sud. Mais s’il est mal protégé, le corps subit les agressions des ultraviolets et il est souvent trop tard pour s’en apercevoir.

Dans les heures qui suivent une exposition trop intense au soleil, nous pouvons déjà en ressentir les conséquences :

  • Coups de soleil,
  • Yeux rouges,
  • Migraines…

Ces maux peuvent être passagers, mais à long terme, l’organisme insuffisamment protégé est menacé de lésions irréversibles : vieillissement accéléré de la peau, mélanomes, troubles ophtalmiques…

Le soleil brille pour tous

Se protéger au ski contre les effets du soleil n’est pas réservé uniquement aux enfants. Petits et grands sont concernés : c’est pourquoi, préparer ses vacances à la montagne, c’est donner à chaque membre de la famille les conseils et les équipements adaptés.

La sensibilité au soleil varie selon les individus :

  • Les personnes dont la peau est claire,
  • Qui ont les yeux bleus ou verts,

doivent s’entourer de plus de précautions quand elles s’exposent au soleil, d’autant plus au ski.

D’autres éléments sont à prendre en considération :

  • Les personnes sous traitement seront-elles particulièrement attentives aux contre-indications, car certains médicaments, comme les antibiotiques, peuvent être photosensibilisants et provoquer une réaction anormale de la peau en cas d’exposition au soleil.
  • L’âge a également son importance : la peau et les yeux des enfants disposent de moins de ressources pour se défendre contre les brûlures dues au soleil. Comme à la mer, les protections maximales sont nécessaires pour préserver le capital santé des enfants : crèmes haute protection, bonnet, masques de ski aideront leur peau fine et leurs yeux fragiles à résister à l’ensoleillement.
Portrait d'un enfant qui porte son casque et son masque face au soleil.

Les vacances à la neige sont un réel bienfait pour l’organisme, à condition d’être vigilant : passer ses journées sur les pistes expose les yeux et le visage en continue à des ultraviolets, même lorsque le temps est couvert, que l’on soit statique ou en mouvement.

Ne vous détrompez pas, un ciel nuageux laisse passer 90 % des ultraviolets : se protéger du soleil n’est donc pas limité aux heures de plein ensoleillement, ni à ceux qui lézardent dans leur transat sur une terrasse bien orientée.

Quelques conseils pour contrer les effets du soleil

Préparer son séjour, c’est organiser les activités en gardant en tête quelques principes :

  1. Protéger son visage : les crèmes solaires conçues spécifiquement pour la montagne sont susceptibles de prévenir les coups de soleils et d’hydrater la peau. Mais pour être efficaces, ces produits doivent être appliqués régulièrement tout au long de la journée, comme à la plage ! Le niveau de protection des crèmes solaires doit être élevé pour les peaux fragiles et les enfants.
Application de crème sur les mains
  1. Protéger ses mains : avec une paire de gants adaptés au ski, le bénéfice est double, puisqu’on préserve ses mains en cas de chute tout en les mettant à l’abri du froid et du soleil. Cependant, par beau temps, beaucoup de skieurs préfèrent se passer de gants : recourir à une crème solaire hydratante permettra d’éviter les irritations.

  1. Protéger les yeux : lunettes ou masque de ski servent à protéger les yeux des ultraviolets, le masque étant plus couvrant et mieux adapté pour les enfants. Pour être efficaces, les verres dont l’indice de filtration est de catégorie 3 ou 4 sont adaptés au séjour ski (la catégorie 4 ne doit pas être utilisée pour conduire). Utiliser des produits possédant le marquage CE garantit la véracité des mentions fournies sur le degré de filtration.
  2. S’hydrater : au ski, la déshydratation se fait moins sentir et, pourtant, elle est réelle. Le soleil et l’activité physique imposent de boire régulièrement de l’eau, car un organisme déshydraté s’affaiblit et risque davantage d’accidents.
  3. S’abriter : l’exposition au soleil toute la journée est bien agréable pendant l’hiver ; elle n’est pourtant pas sans danger. Il est donc recommandé de s’abriter aux heures où le rayonnement des ultraviolets est le plus important : aussi la pause du déjeuner est-elle préférable à l’ombre. En outre, le bonnet, s’il protège du froid, est également bien utile par beau temps, car il permet d’éviter les risques d’insolation.
Précédent

Verte, bleue, rouge ou noire : à chacun sa piste !

Au ski, les records tombent plus vite que la neige !

Suivant