Japon : skier au pays du soleil levant

| |

Peu connu en tant que tel en France, le Japon est une des destinations privilégiées pour le ski. Le pays compte plus de 500 stations, c’est donc le deuxième après les Etats-Unis en terme de volume. Il accueille de nombreux vacanciers venus du monde entier pour profiter d’une très une bonne qualité de neige. Vous ne connaissez pas les domaines skiables ? Travelski vous fait faire le tour de quelques stations japonaises.

Quand faire du ski au Japon ?

Les stations de ski au Japon, en majorité, ouvrent en décembre et ferment en avril. Pour celles en haute altitude, l’accès peut se prolonger jusqu’en mai tout en jouissant d’une belle poudreuse. Pendant l’hiver, avec des températures variant entre -5° C et +8° C la neige est garantie. La haute saison se situe entre mi-janvier et fin février. Durant la haute saison, les stations sont bondées, surtout pendant le week-end et les vacances.

L’enneigement est rarement un problème dans les chaînes de montagnes du pays du soleil levant.  Le pays bénéficie notamment de l’effet lac.

Il s’agit d’un mécanisme qui s’enclenche lorsque une masse d’air froid traverse une étendue d’eau chaude, cela créant des bandes de neige convective.

Cinq domaines skiables populaires au Japon

Comme à chaque fois que quelque chose est importée,  les japonais le « japonifie », on retrouve alors de très nombreuses petites stations qui ont été construites pour la population locale et qui sont ouvertes de nuit pour permettre aux japonais de skier après leur journée de travail. Ce phénomène était surtout vrai avant la crise du pays.

Niseko United

Niseko United se situe dans la préfecture d’Hokkaido (île au nord de l’archipel du Japon), à 100 kilomètres au sud de Sapporo. Le domaine est composé de quatre stations, toutes regroupées sur la même montagne : 

  • Niseko Hanazono Resort
  • Niseko Tokyu Grand HIRAFU
  • Niseko Village
  • Niseko Annupuri
Source : https://www.niseko.ne.jp/en/booklet.pdf

C’est la plus populaire des stations japonaises. Internationale et anglophone, le domaine est fréquenté en majorité par des touristes asiatiques, australiens et néo-zélandais. Ici vous skiez avec vue sur le mont Yotei, jumeau du mont Fuji et vous avez 14 mètres de neige chaque saison.

Rusutsu

Facilement accessible en voiture depuis l’aéroport de New Chitose et de Sapporo (90 minutes environ), cette station de ski est la plus grande station d’Hokkaido. Elle propose 37 pistes de ski pour des skieurs de tous niveaux et réparties sur trois sommets :

  • Montagne Est ;
  • Montagne Ouest ;
  • Mont Isola.

Rusutu a reçu le titre de meilleure station de ski du Japon aux World Ski Awards 2021. Ce prix est particulièrement prestigieux dans l’industrie du ski, on le considérée comme « l’Oscar » de l’industrie du voyage.

Elle propose également des activités pour toute la famille telles que : 

  • La randonnée équestre
  • Les raquettes
  • Du rafting sur neige
  • La fabricationde fromage ou de crème glacée
  • Le parc Crayon Shinchan avec plusieurs activités pour les enfants
  • etc.

Furano

Ce village d’Hokkaido connu pour ses champs de lavande et se transforme en station de ski l’hiver. Situé entre 245 et 1 074 m d’altitude, le domaine skiable de Furano offre 32 km de pistes partagés en deux zones : 

  • Zone Kitanomine (pour les skieurs débutants)
  • Zone Furano (pour les skieurs expérimentés)

Au total, on compte 28 pistes de ski et 9 remontées mécaniques. Les amateurs de poudreuse seront ravis de profiter des neuf mêtres de neige qui tombent chaque année !

Si le ski n’est pas au goût de tout le monde, ils ne se trouveront pas en reste. Plusieurs activités hors-ski sont proposées comme :

  • Le Family Snowland (espace pour les enfants) ;
  • Des randonnées en motoneige ;
  • Du snow rafting ;
  • Un château gonflable
  • etc.

Sahoro

On compte 21 pistes de ski réparties entre 410 et 1030 m d’altitude au sein de la préfecture d’Hokkaidō. Adaptée à tous les niveaux, une piste en pente douce de 2,7 km de long relie le sommet au bas de la station. En revanche, le côté nord s’adresse aux skieurs possédant un haut niveau de ski pour aborder l’une des poudreuses les plus agréables au monde. Une ligne de téléphérique couverte à grande vitesse qui s’étend sur 1,5 km vous emmène jusqu’à cinq pistes non damées.

Sahoro ne manque également pas de point de vue avec de magnifiques panoramas à 360 degrés sur les plaines de Tokachi, la chaîne de montagnes de Tokachidake et les monts Hidaka.

D’autres activités sont également proposées :

  • Randonnées en airboard ;
  • Pêche à l’éperlan ;
  • Descente en raquettes ;
  • Le « circuit d’observation des ours bruns en hibernation » ;
  • la « Freezing Night Snow-Groomer Tour », une excursion nocturne qui vous emmène en dameuse jusqu’au sommet de la montagne.

Naeba (Mt. Naeba)

Ce nom vous dit quelque chose ? Rien d’étonnant, la Coupe du monde de ski alpin 2019-2020 s’est tenue dans cette station japonaise située au coeur de la préfecture de Niigata, entre 900 et 1 789 m d’altitude. Elle est accessible grace au shinkansen, le système de train grande vitesse du Japon, puis en voiture ou bus jusqu’à la station.

La station compte une vingtaine de pistes adaptées à tous les niveaux. On y trouve notamment la fameuse « grande pente » de Naeba avec une pente maximale de 32 degrés, ainsi que le parcours officiel de la Coupe du monde de ski alpin. Pour les plus férus de glisse, la station de ski de Naeba est reliée grâce à la télécabine Dragondola (ligne la plus longue du Japon) à la station de ski voisine de Kagura. C’est donc deux fois plus de pistes, deux fois plus de fun. 

Pour les gourmet, la région de Niigata est également connue pour le riz et le saké. On y trouve de nombreux sakés célèbres comme le « Hakkaisan ».

Bien qu’étant le deuxième pays en terme de stations, celles-ci sont moins développées et moins chères que les européennes et les nord américaines. Hormis quelques grande stations, on ne trouve pas toujours de complexes d’hébergements importants, ou de supermarchés mais elles disposent de tout ce dont vous aurez besoin pour skier : téléskis, restaurants, magasins de location de matériel. Accéder à ces stations est aisé, le pays disposant d’un des meilleurs services de transport au monde.

Un peu partout : les incontournables onsens

Pour l’après ski, c’est l’occasion de faire la découverte d’un des meilleurs aspects de la culture nippone : les onsens. Ce sont des bains naturels de sources d’eau chaude. Un endroit rêvé après une bonne journée de ski pour s’y prélasser.

La plupart des hôtels nichés à flanc de volcan ont leurs onsens privés et naturels. Se baigner dans de l’eau à 30° pendant des heures au milieu de murs de neiges est une expérience inoubliable.

En somme tout est réuni pour passer un séjour complet :

  • découverte d’un nouveau pays et d’une culture qui n’emprunte rien à personne ;
  • sportif pour les afficionados de la glisse de jour comme de nuit ;
  • relaxation et bien être dans les onsens.
Précédent

Top des meilleures tables en station

Championnats du monde de ski alpin 2023 : et si vous deveniez bénévole ?

Suivant